2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 760 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 13 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publicités

10e mois. 41e semaine. FIN

La capitale coquette va me manquer. Ses surprises, son âme, ses habitants, ses détails qui font que la globalité est spectaculaire et non pas seulement magnifique.

La capitale coquette va me manquer. Ses surprises, son âme, ses habitants, ses détails qui font que la globalité est spectaculaire et non pas seulement magnifique.

La fin du rêve, bitti rüya, comme dirait mon voisin turc du premier semestre. C’est en effet la fin d’un voyage, d’une découverte portée par une infinité de surprises qui prend une pause. Tel un navire dont les voiles sont gonflées par un vent puissant et bienveillant, mon cursus universitaire a connu un regain de motivation pour donner, plus que jamais, le meilleur de moi-même. Après tout je n’ai pas fait une grande école en Angleterre ou en Allemagne, mais comme dirait Jon Krakauer (Into the wild), l’essentiel dans la vie, ce n’est non pas d’être fort mais de se sentir fort. Pas vrai ? Où nous avions l’habitude de crier Tu sais je rêve qu’une personne tombe sur ce blog par hasard. Même des mois après cette ultime publication du 1er juillet 2015. Et je souhaite que cette personne retienne une chose de mon blog, c’est que le courant général fait souvent fausse route. Et que beaucoup de croyances populaires sont fausses, comme le fait de penser que les universités prestigieuses dans des pays méritant valent mieux qu’une université mystérieuse dans un pays balbutiant. Car après tout c’est l’expérience personnelle qui compte, c’est-à-dire ton potentiel, à quel point tu veux t’ouvrir à la culture et à te séparer de tes habitudes de vie. A mon sens c’est encore plus important que de choisir une « bonne » université. On apprend beaucoup sur soi et sur ses faiblesses autant que ses points forts, et bon sang ce que ça fait grandir ! Bref, suivez la voie du coeur comme dirait Floriane et tant que tu assumes ton choix de vie, que ce soit un voyage ou n’importe quel choix réfléchi, c’est bon. C’est gagné. Bingo. Jackpot. Bon le bilan de ce blog, j’ai eu une allergie technologique à l’interface de ce site. Peu de monde a trouvé le moyen d’écrire un commentaire sur les articles. Je n’ai toujours pas trouvé l’icône pour me connecter sur mon propre blog, à part mettre « /login » en fin d’adresse. Donc pour faciliter la navigation du site, voici les raccourcis de chaque article :

1) Bienvenue sur mon blog consacré à mon voyage avec Erasmus+

2) Semaine 1

3) Semaine 2

4) Semaine 3 : Le sport

5) Premier mois !

6) Semaine 6

7) Semaine 7 : vacances d’Octobre

8) Semaine 8 : Retour à la réalité

9) Semaine 9 : deux mois sont passés (partie 1)

10) Semaine 10 : deux mois sont passés (partie 2)

11) Semaine 11

12) Semaine 12 : Voyager seul ou à deux ?

13) 3 mois passés en Slovaquie : bilan

14) Semestre 2 : le retour

15) La découverte de Budapest, trésor de Hongrie

16) Une halte à Bratislava : oasis de confort

17) Merveilles de l’Autriche : aventure viennoise 2015

18) Quizz d’arrivée de printemps

19) Réponses du quizz !

20) Chuck Norris Bridge

21) Top models à Aupark

22) Que faire à Bratislava ?

23) Première vidéo de tricking à Bratislava

24) Un regard nouveau : le pied en Europe Centrale (Part. 1)

25) Un nouveau regard : premier pas en Slovaquie intérieure (Part. 2)

26) Séjour de ma belle-famille en Slovaquie

27) La fin du voyage approche, dernier mois ! Nitra, Leopoldov, Trnava.

28) Bratislava – Košice, un voyage tant attendu. Enfin !

29) Exploration à Košice, suite et fin.

30) Mes 2 derniers visiteurs en Europe centrale : Slovaquie !

31) La fin d’une visite dans la capitale épique : Budapest !

32) La fin d’un voyage. La fin d’une année formidable.

33) Des concerts pour finir l’année

34) 10e mois. 41e semaine. FIN

Des concerts pour finir l’année

Dernière semaine à Bratislava !! Nous allons donc suivre un concert caritatif dédié aux handicapés physiques qui était très chouette !

Le concert donné sur la place centrale Hlavné namestie à Bratislava

Le concert donné sur la place centrale Hlavné namestie à Bratislava

Le nom de l'événement caritatif : le papillon du ciel (belasého motyla)

Le nom de l’événement caritatif : le papillon du ciel (belasého motyla); Sur la photo : le groupe d’ouverture de l’événement musical.

Piste de danse, moyenn d'âge 5 ans

Piste de danse, moyenne d’âge 5 ans. Folklorique et trop mignon.

Le fameux groupe Korben Dallas au noyau de la soirée, le prime de 20h

Le fameux groupe Korben Dallas au noyau de la soirée, le prime de 20h. Emouvant…

Exemple : Za Sklom – Korben Dallas

Le clou de la soirée : Para, un groupe bougeant les foules !

Le clou de la soirée : Para, un groupe bougeant les foules ! Avec un chanteur de la quarantaine plus énergique que s’il avait encore 20 ans ! Superbe sur scène !

Exemple : Abstinent – Para

Milan, mon coloc slovaque et moi

Milan, mon coloc slovaque et moi

La place le lendemain du concert

La place le lendemain du concert

La musique transcende le ressenti que l’on a d’un événement ou en l’occurrence d’un voyage.

La fin d’un voyage. La fin d’une année formidable.

Le voyage de ma soeur et de mon beau-frère se termine à Budapest. Quant à mon année Erasmus, elle s’achève doucement à Bratislava. ♥

 

Nous retrouvons notre place au sommet du château de Budapest !

Nous retrouvons notre place au sommet du château de Budapest !

La capitale est séparée en deux parties par le Danube : Buda (où nous nous trouvons) et Pest (en face)

La capitale est séparée en deux parties par le Danube : Buda (où nous nous trouvons) et Pest (en face)

DSCF2905

Sur la route de la place des héros, sur la rue Andrássy útca

Sur la route de la place des héros, sur la rue Andrássy útca

La difficulté est de prendre le minimum de photos et montrer le maximum de choses. Ici, un musée, à la façade bien différente de celui qui est en face de l'autre côté de Heroes' square.

La difficulté est de prendre le minimum de photos et montrer le maximum de choses. Ici, un musée, à la façade bien différente de celui qui est en face de l’autre côté de Heroes’ square.

Le château dans le parc est splendide, même de près comme sur la photo suivante?

Le château dans le parc est splendide, même de près comme sur la photo suivante?

DSCF2951

Même les arbres sont immenses à Budapest.

Même les arbres sont immenses à Budapest.

Bien que les canards soient identiques, les autres oiseaux des villes sont différents selon que l'on se trouve en France, en Slovaquie ou en Hongrie.

Bien que les canards soient identiques, les autres oiseaux des villes sont différents selon que l’on se trouve en France, en Slovaquie ou en Hongrie.

DSCF2862

Le général et moi

Ronald Reagan et Elodie

Ronald Reagan et Elodie

Je trouve qu'elle me va bien !

Je vérifie l’heure !

Allez, je leur laisse cette montre !

Allez, je leur laisse cette montre !

Le musée de la terreur. Lorsque le soleil passe à travers les lettres, le mot terror s'affiche parfaitement sur le mur.

Le musée de la terreur. Lorsque le soleil passe à travers les lettres, le mot terror s’affiche parfaitement sur le mur.

Dieu est là pour nous protéger de la terreur. C'est du moins ce que je suppose vu sa place privilégié au centre de cette coupole centrale de la Basilique !

Dieu est là pour nous protéger de la terreur. C’est du moins ce que je suppose vu sa place privilégié au centre de cette coupole centrale de la Basilique !

Ainsi même à 1000km de Paris, le mouvement de solidarité "Je suis Charlie" est soutenu par Budapest.

Ainsi même à 1000km de Paris, le mouvement de solidarité « Je suis Charlie » est soutenu par Budapest.

A gauche le pont symbolisant le passage du communisme au capitalisme. Au fond, le parlement hongrois.

A gauche le pont symbolisant le passage du communisme au capitalisme. Au fond, le parlement hongrois.

Souvenirs des fusillades du siècle passé. Mémoire des impacts de balles.

Souvenirs des fusillades du siècle passé. Mémoire des impacts de balles.

Plus vrai encore : impacts d'origine.

Plus vrai encore : impacts d’origine.

Opposition: à gauche communisme XXe, à droite classiqueXIXe

Opposition: à gauche communisme XXe, à droite classiqueXIXe

Le séjour était superbe !!

La fin d’une visite dans la capitale épique : Budapest !

Nous poursuivons tous les 3 notre visite d’Europe centrale à Budapest, que j’ai le plaisir de redécouvrir, cette fois-ci avec Elodie et Julien !

Paysage urbain fertile pour l'imagination d'un cinéaste de film d'action ou d'un scénariste pour Final Fantasy.

Paysage urbain fertile pour l’imagination d’un cinéaste de film d’action ou d’un scénariste pour Final Fantasy.

La ville n'a parfois pas besoin d'explications, voire pas de photos, tant son atmosphère et ses vibrations importent.

La ville n’a parfois pas besoin d’explications, voire pas de photos, tant son atmosphère et ses vibrations importent.

Université Corvinus de Budapest.

Université Corvinus de Budapest.

La place des héros, frappante par la grandeur de sa dimension et la précision des détails abondants.

La place des héros, frappante par la grandeur de sa dimension et la précision des détails abondants.

Le lutin et moi, fatigués d'avoir couru ! ahah

Le lutin et moi, fatigués d’avoir couru ! ahah

Les lions de Budapest, figures omniprésentes dans cette capitale royale.

Les lions de Budapest, figures omniprésentes dans cette capitale royale.

Même les prédateurs les plus féroces ne sont pas à l'abri de baver. Ici le vent est le présumé responsable. Mais qui sait si le lion ne s'amuse pas à asperger les gens de son propre gré ?

Même les prédateurs les plus féroces ne sont pas à l’abri de baver. Ici le vent est le présumé responsable. Mais qui sait si le lion ne s’amuse pas à asperger les gens de son propre gré ?

Que la visite guidée commence. Les guides ont tous été sympas, amusants et recommandables !

Que la visite guidée commence. Les guides ont tous été sympas, amusants et recommandables !

DSCF2849

Szent István-bazilika, basilique Saint-Etienne de Budapest.

Szent István-bazilika, basilique Saint-Etienne de Budapest.

Széchenyi lánchíd, le Pont des Chaines. Le Palais en arrière plan.

Széchenyi lánchíd, le Pont des Chaines. Le Palais en arrière plan.

Le château, ou palais de Budavár.

Le château, ou palais de Budavár.

L’église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár

Une place monumentale, une terre royale, un ciel olympique.

Une place monumentale, une terre royale, un ciel olympique.

C’est sur ce paysage qui ferait le bonheur des traceurs et autres amateurs de déplacement urbain en milieu chargé d’inspiration que nous nous retrouverons pour la seconde partie de ce séjour dans la capitale hongroise.